L’Irlande du Nord


L’Irlande du Nord (anglais : Northern Ireland, irlandais : Tuaisceart Éireann, scots d’Ulster : Norlin Airlann) est l’une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle se compose de six des neuf comtés de la province irlandaise d’Ulster, au nord-est de l’île d’Irlande. Le reste de l’île d’Irlande est constitué par la République d’Irlande. Elle couvre 14 139 km², soit environ un sixième de l’île entière et 5 % du Royaume-Uni. Elle a une population de 1 685 000 d’après le recensement du Royaume-Uni de 2001. Cela représente entre un quart et un tiers de la population de l’île et 3 % de celle du Royaume-Uni. La capitale, et en même temps la plus grande ville, est Belfast.

L’Irlande du Nord a été créée en 1921 par le Parlement britannique en application du Government of Ireland Act. Le 3 mai 1921, il s’agissait de l’une des deux nouvelles régions britanniques – l’Irlande du Nord et l’Irlande du Sud (en anglais, Southern Ireland). Le 6 décembre 1922, l’Irlande du Nord est devenue une région du nouvel État irlandais, l’État libre d’Irlande (Irish Free State). Cependant, le parlement de l’Irlande du Nord a décidé de quitter le nouvel État le jour suivant la création du nouvel État.


Un conflit a opposé les deux communautés du territoire, le conflit nord-irlandais de la fin des années 1960 jusqu’à la fin des années 1990. D’un côté, les minoritaires nationalistes, presque tous catholiques, motivés par un désir d’égalité des droits et d’union avec la République d’Irlande opposés aux majoritaires unionistes, presque tous protestants descendants des colons installés au 17e siècle, partisans du statu quo. Des troubles publics à la fin des années 1960 se sont mués à l’orée des années 1970 en une campagne militaire contre l’état britannique en Irlande du Nord. L’actrice principale était l’IRA qui a lutté contre le RUC, l’ex-force de police en Irlande du Nord. Mais, dans cette guerre sont aussi intervenus des paramilitaires unionistes, l’armée britannique et d’autres paramilitaires nationalistes. En 1998 un accord était conclu entre les principaux partis politiques et en 2007 une assemblée s’est tenue. Elle a eu l’appui de tous les partis majeurs de l’état. Le conflit a laissé une trace psychologique très profonde dans la vie culturelle et politique en Irlande-du-Nord. Les divisions entre les deux communautés sont encore très présentes.

Le lin, qui était une industrie importante dans l’histoire, est devenu symbole de la province, acceptable par les deux communautés. La main rouge d’Ulster est moins acceptable.

Lien utile: Voyage Irlande

Source:  wikipedia.orgCreative Commons


Alex

Laisser un commentaire

Next Post

Les amplificateurs électroniques

ven Fév 24 , 2012
Vues : 4 Un amplificateur électronique (ou amplificateur, ou ampli) est un système électronique augmentant la tension et/ou l’intensité d’un signal électrique. L’énergie nécessaire à l’amplification est tirée de l’alimentation du système. Un amplificateur parfait ne déforme pas le signal d’entrée : sa sortie est une réplique exacte de l’entrée […]