Casques intégraux : pourquoi les privilégier ?

Sur le marché des casques de motos, on retrouve généralement trois grandes familles de casques, dont le casque intégral qui recouvre entièrement la tête et le visage de l’utilisateur, le casque jet ou semi-jet ultra léger et facile à ôter, plutôt destiné à un usage urbain, et le casque modulable, à mi-chemin entre le casque intégral et le casque jet. Ceci dit, il se trouve que le casque jet ou semi-jet est aujourd’hui de moins en moins apprécié chez les motards, car la protection offerte est minime. Et il se trouve que les motards préfèrent de plus en plus les casques intégraux. Mais alors, pourquoi les privilégier ?

Les plus grands avantages d’un casque intégral

Comme son nom l’indique déjà, un casque intégral recouvre ainsi toute la tête et offre une protection optimale pour le visage, le menton et les maxillaires de l’utilisateur. Si ce sont surtout les adeptes des grosses cylindrées qui privilégient le casque intégral, ceux qui utilisent de petites motos optent également de plus en plus pour le casque intégral, notamment pour le très bon niveau de sécurité qu’il offre. A savoir qu’un casque intégral est construit en un seul bloc compact, ce qui augmente énormément sa robustesse et son efficacité en cas de choc, par rapport à d’autres casques comportant des éléments séparés.

Avec l’augmentation importante des usagers de la route, le risque d’accident augmente aussi en conséquence. Et comme personne n’est à l’abri d’un accident, et comme à chaque chute un choc à la tête est souvent inévitable, il vaut mieux mettre toutes les chances de notre côté, et donc opter pour un casque intégral. Toujours en termes de protection, le casque intégral est aussi parfait par exemple en cas d’intempéries, ou même en cas de projections (gravier, ou autres choses pouvant être projetées par les roues arrières d’un véhicule roulant juste devant).

Mais les qualités d’un casque moto integral sont encore nombreuses. Entre autres, l’on pourrait parler de son look « plus méchant ». Mais il se trouve aussi que les casques intégraux offrent un meilleur aérodynamisme. Ce qui permet une meilleure pénétration dans le vent, et diminue ainsi le frottement au vent (qui attire la tête du conducteur en arrière, surtout à grande vitesse). Outre cela, le bruit est aussi atténué à l’intérieur, même à des vitesses soutenues.

Par ailleurs, un casque intégral tient également bien au chaud lors des périodes de grands froids en hiver. Un système d’aération bien étudié permet l’absence des buées à l’intérieur, surtout lors des jours pluvieux. Le même système rend aussi agréable le port du casque intégral même lorsqu’il fait chaud en été.
Si auparavant, l’on pouvait reprocher son poids au casque intégral, cet inconvénient n’est pratiquement plus valable actuellement. En effet, les fabricants essayent toujours au fil des années d’alléger le poids de leurs casques intégraux, cela par l’utilisation de matériaux à la fois plus légers et plus solides. A titre d’exemple, l’on peut désormais retrouver des casques intégraux pesant près d’1,5 kg, ce qui n’est pas vraiment loin des 1,2 kg que pèsent généralement les casques Jet, réputés être les plus légers du marché.

Laisser un commentaire