Une infirmière peut mettre en œuvre des mesures diagnostiques et thérapeutiques


Les activités d’une infirmière couvrent différentes responsabilités. Elle est habilitée à procéder à des mesures diagnostiques et thérapeutiques suivant l’ordonnance. Cette faculté lui est donnée pour accéder rapidement à la guérison, mais elle l’exerce sous certaines conditions.

À quoi consistent ces mesures diagnostiques et thérapeutiques ?

C’est à l’infirmière de prendre la décision de procéder à une mesure diagnostique ou thérapeutique chez un patient. On entend infirmièrepar « mesure thérapeutique » l’ensemble des méthodes à appliquer pour traiter le patient en vue de sa guérison. Elle le fait conformément à l’ordonnance individuelle du patient ainsi qu’à la lumière de l’évaluation médicale ainsi que de sa propre évaluation. En effet, elle juge de la nécessité d’insister sur une mesure diagnostique et thérapeutique avant la consultation du médecin. Comme faire administrer un médicament précis pour maitriser la température d’un patient ou demander un test sanguin.


Les objectifs de cette attribution de l’infirmière

Cette activité est attribuée à l’infirmière afin de réduire le délai d’accession aux soins et l’utilisation des ressources. Mais, elle vise surtout à maitriser une situation d’urgence ou semi-urgence, à assurer la continuité des traitements du patient, en dehors de l’état d’urgence. D’ailleurs, c’est la justification de la présence de l’infirmière dans un centre médical. Elle contribue à l’accession à l’objectif d’efficience dans le système de santé. Fournir les efforts disponibles pour un meilleur rendement.

Les conditions pour pouvoir exercer cette activité

En tant que service médical, l’emploi infirmier exige des connaissances scientifiques. Dans le cadre de cette prise de décision, elle doit avoir des compétences et un jugement clinique nécessaires pour l’application de l’ordonnance. En effet, elle doit avoir les compétences pour évaluer l’état de santé du malade et de confirmer que sa condition de santé permet la mise en œuvre des paramètres indiqués dans l’ordonnance. Pour ce faire, elle doit maîtriser les risques inhérents à l’activité. En même temps, elle s’assure de la disponibilité des ressources médicales nécessaires pour remédier à des complications.


Laisser un commentaire