Des normes s’appliquent désormais en 2016

L’élaboration des e-liquides contenues dans les cigarettes électroniques suit des processus de fabrication. La présence de certains arômes est appréciée par les jeunes. Ces derniers ont une préférence pour la vanille. Alors que dans la majorité des e-liquides testés, on constate que les arômes utilisés dans celles-ci sont artificiels. Forte heureusement, de nouvelles normes entreront en vigueur afin de garantir aux utilisateurs de cigarette électronique des produits de meilleure qualité et surtout plus rassurants. Il faut souligner deux points sur les liquides des e-cig. Les substances utilisées doivent être de nature pharmaceutique. L’usage des composés inutiles et toxiques sera interdit dès l’été 2016. Les substances cancérogènes, toxiques et mutagènes sont exclues. Les huiles végétales ou minérales, les conservateurs, les sucres et les édulcorants ne doivent pas être additionnés aux composants des e-liquides.

Un changement au niveau de la quantité, et sur la qualité

e-cig10Le format des flacons augmente et les conditionnements de 10ml se font de plus en plus rares. L’achat d’une bouteille de 20ml devient une alternative mais celle-ci devient l’achat de référence. La démocratisation de la bouteille en verre voit le jour et les capacités de production s’accroissent de jour en jour.
La principale raison poussant à continuer à vapoter c’est le soin apporté à l’élaboration des e-liquides. Les fabricants commencent maintenant à proposer des e-liquides de qualité et des arômes de différents goûts avec de très bonne composition chimique. Ils proposent désormais des e-liquide gourmand destinés aux publics et non seulement aux initiés. Les États veuillent de leur côté sur les fabricants de liquides pour les e-cigarettes à ce qu’ils ne fassent pas des faux pas dans la fabrication.
De leur côté, les consommateurs adaptent de nouvelles façons de fumer tout en se mettant toujours au courant sur les nouveaux e-liquides disponibles sur le marché. Malgré les campagnes et les critiques anti-vapote menées par les lobbies du tabac, l’année révèle certaines tendances sur la consommation.

Laisser un commentaire