Prévenir le mal de l’air


Le mouvement d’un avion peut provoquer des nausées, des vomissements, de la transpiration et des étourdissements chez les personnes qui sont particulièrement sensibles au mouvement. Voyager en avion implique à la fois un mouvement horizontal et vertical, le cerveau reçoit des messages contradictoires, ce qui peut entraîner des symptômes de la maladie de mouvement. Bien que le mal de l’air ne puisse pas être guéri, il existe plusieurs méthodes disponibles pour prévenir et traiter le problème.

Choisir une  place confortable

avion.Il s’agit de bien sélectionner un siège sur l’aile afin de minimiser la quantité de mouvement. Un siège à côté de la fenêtre est un emplacement idéal. En regardant, l’horizon peut aider à réduire les nausées et les étourdissements. Si une partie vol a lieu dans la soirée, essayez de siestes de temps au cours de la nuit quand on n’est pas en mesure de regarder par la fenêtre. Les symptômes du mal de l’air  sont moins susceptibles de se produire dans certains emplacements de l’avion où il y a moins de mouvement.


Une bonne préparation alimentaire

Les aliments lourds peuvent empirer la maladie. Il faut donc manger un petit repas léger avant d’embarquer dans l’avion. Si la compagnie aérienne sert des repas, choisissez des aliments légers qui ne sont pas gras ou épicés. De l’eau et le jus de jus permettent de rester hydraté pendant le vol. Des sodas au gingembre peuvent aider à régler l’estomac. Bonbons au gingembre ou de la gomme peut également être efficace dans la réduction de mal de l’air.

Prendre des médicaments contre le mal de l’air

Des médicaments sont disponibles pour lutter contre la maladie du mouvement avant de monter dans l’avion. Timbres de scopolamine peuvent être utiles dans le contrôle des symptômes pendant de longs vols. Les patchs sont placés sur l’oreille et apportent un soulagement des symptômes jusqu’à 72 heures.


Laisser un commentaire