Choisir son matériel d’apiculture avec soin


Pour exploiter correctement et efficacement les produits de la ruche ou pour effectuer des interventions dans le rucher, l’utilisation de bons matériels d’apiculture est nécessaire. Pour assurer la rentabilité de son activité, qu’il soit débutant ou confirmé, l’agriculteur doit investir dans un matériel d’apiculture de qualité. En effet, l’utilisation de matériel non adéquat pourrait avoir des conséquences négatives sur le rendement du rucher et le chiffre d’affaires de l’apiculteur.

Voici une liste des matériels nécessaires :

Les ruches sont les premiers outils nécessaires à une exploitation apicole. On peut distinguer plusieurs sortes de ruches : les ruches naturelles, les ruches traditionnelles et les ruches modernes. Pour une bonne exploitation, les ruches modernes sont les plus adéquates. Parmi ces ruches modernes, on peut distinguer les ruches Dadant, Layens ou Langstroth. Il est vivement conseillé d’acheter des matériels standards et de mêmes modèles. Evitez donc d’acheter deux ruches différentes car leurs cadres seraient non interchangeables. Voici un site professionnel où acheter des ruches dadant.


Les abeilles : il existe deux façons de s’en procurer : soit par des ruches peuplées, soit par des essaims.

  • L’achat de ruches peuplées chez un professionnel permet une production immédiate, offrant par la même occasion une rentabilité plus rapide sur le coût de l’investissement. De plus, il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes connaissances apicoles pour débuter avec les ruches peuplées. Mais comme l’origine de la colonie est ici inconnue, le risque de tomber sur une colonie de mauvaise qualité n’est pas à exclure.
  • Commander des essaims permet d’avoir plus de détails sur la colonie. Il est ainsi possible de déterminer la race et l’âge des abeilles, si elles sont en bonne santé ou pas. Mais il faudra prévoir beaucoup de temps avant de passer à la première récolte. Il faudra également effectuer un investissement plus important et avoir de solides connaissances apicoles.

Les aliments (en substitut des pollens) permettent de nourrir les abeilles pendant l’automne et l’hiver.

Le maturateur est une cuve dans laquelle on conserve la récolte dans le but d’en préserver toute la qualité du miel. La présence d’un robinet rend l’utilisation du maturateur plus aisé. Il est également équipé de tamis et d’un couvercle, et peut être avec ou sans pieds.

L’extracteur, comme son nom l’indique, permet d’extraire toutes les impuretés collées sur le miel. L’extracteur est plus efficace s’il est tangentiel ou radiaire, et peut être manuel ou motorisé.

Les vêtements de protection : même si une piqûre d’abeille n’est généralement pas dangereuse (à moins d’en être allergique), une attaque massive peut néanmoins être mortelle. Pour éviter ces piqûres et travailler dans des conditions optimales de sécurité, le port d’une combinaison intégrale, d’une vareuse équipée d’un voile (pour protéger le haut du corps) est nécessaire. Il est aussi conseillé de porter des gants, même si cela rend les manipulations plus délicates.

L’enfumoir permet de tenir les abeilles à distance durant la récolte ou le nettoyage de la ruche.

Le lève-cadres permet d’enlever les cadres dans la ruche car celles-ci sont souvent fixées sur leur support par la propolis des abeilles, rendant leur prise parfois difficile.


Laisser un commentaire