Qu’est-ce qui vous empêche d’engager une femme de ménage pour vous aider chez vous ? Nous comprenons qu’avec le contexte de crise, vous soyez réticent par rapport aux dépenses. Dans cet article, nous vous donnerons une idée du tarif pour engager une femme de ménage. Ensuite, il vous appartiendra de choisir si vous allez vous lancer ou s’en abstenir et vous résoudre à ne compter que sur vous !

Comment on paie une femme de ménage ?

Tout d’abord, vous devez comprendre qu’une femme de ménage est payée à l’heure ou bénéficie d’un salaire forfaitaire. Si vous engagez une personne indépendante, vous devenez un particulier employeur. Dans ce cas, en plus du salaire net, vous devez également payer les cotisations fiscales et sociales pour le compte de votre femme de ménage. Dans un autre cas de figure, vous sollicitez une agence de ménage et vous payez le salaire brut de l’employé.

Une différence régionale

Sachez que le tarif d’une femme de ménage varie d’un endroit à un autre. Paris, Strasbourg et Nice, ce sont les villes qui enregistrent les honoraires les plus chers en matière de ménage à domicile. En effet, les femmes de ménage dans ces zones sont payées aux environs de 25 euros de l’heure. Ce tarif va en se diminuant en s’éloignant progressivement de ces grandes métropoles. Vers les grandes villes françaises comme Toulouse, Nantes, Dijon, l’honoraire tourne autour de 20 euros. Pour les villes des provinces, le tarif diminue entre 16 euros et 18 euros. Dans les zones rurales, le coût descend jusqu’à 14 euros de l’heure.

Les obligations légales

Le marché du ménage à domicile est règlementé par le Code du travail et une convention collective établie entre le particulier employeur et l’employé. Parmi les obligations du Code du travail, vous devez offrir des congés payés de 30 jours par an à votre femme de ménage. Vous pouvez convenir de la période de congé en fonction de vos besoins. D’un autre côté, vous devez également assurer la sécurité sociale et sanitaire de l’employé par le biais des différentes cotisations à l’assurance. De par la convention collective, votre obligation pécuniaire se limite au paiement du salaire convenu.

Une compensation pour vous

Oui, nous ne le nierons pas : embaucher une femme de ménage, ça a un prix. Cependant, le gouvernement a pensé à compenser cet aspect en offrant une réduction d’impôt aux particuliers qui emploient une femme de ménage. Comment ça marche ? Calculez la somme des dépenses occasionnées par la femme de ménage : le salaire, les assurances et les impôts. Ensuite, la moitié de cette somme sera déductible sur votre impôt à vous.
En gros, 50% du coût de votre femme de ménage sera compensée à moitié. Néanmoins, cette réduction ne peut pas dépasser les 12.000 euros. Par contre, si vous avez des enfants à charge ou des parents âgés de plus de 65 ans qui vivent chez vous, vous bénéficiez de 3000 euros supplémentaires, donc le plafond de la réduction annuelle atteint les 15.000 euros. Un avantage de taille !