Le Kenya est l’un des pays africains où j’ai profité d’un séjour dépaysant dans une nature exaltante. Je l’ai su auparavant que cette contrée était mondialement connue pour ses animaux sauvages d’une incroyable diversité ainsi que ses paysages époustouflants. J’avais commencé mon escapade au sud-ouest du territoire kenyan où se trouve la fameuse réserve naturelle du Masai Mara. Il est à noter que le nom de ce site vient de la rivière Mara et du peuple « Masaïs ».

En me promenant sur les immenses plaines de ce bout d’Éden, j’observais diverses espèces de mammifères comme les éléphants, les rhinocéros et les buffles. J’ai également aperçu quelques animaux prédateurs qui étaient en train de chasser dans les grandes plaines herbeuses.

Parmi les espèces que j’ai pu admirer, il y avait les lions, les léopards et les hyènes. Mis à part cela, j’avais eu la chance d’assister à la célèbre migration des troupeaux de gnous, de zèbres et de gazelles sur les vastes savanes de ce lieu. Ces herbivores partaient du Serengeti pour rejoindre les pâturages du Masai Mara.

Les réserves naturelles des lacs Bogoria et Baringo

Durant mon séjour au Kenya, j’ai visité la réserve naturelle du lac Bogoria, située au nord de la ville de Nairobi. Cet endroit se démarque par ses vallées verdoyantes qui raviront sûrement les randonneurs. Arrivé sur place, j’observais des centaines d’espèces d’oiseaux comme les flamants roses.

Ce lieu constitue également un havre de paix pour une grande variété de mammifères composés de gazelles, de zèbres et de babouins. De plus, ce lac m’a vraiment émerveillé grâce à ses geysers et ses sources d’eau chaude.

D’abord, je contemplais des colonnes d’eau qui jaillissent à plus de 6 m ainsi des vapeurs d’eau. Ensuite, je fus stupéfié par les fumerolles qui sortent de la terre. À noter que l’UNESCO a inscrit le lac Bogoria dans la liste des biens patrimoniaux protégés en juin 2011. Outre Bogoria, j’avais décidé d’explorer le lac Baringo qui couvre une superficie de 168 km². Là-bas, j’ai navigué sur une barque pour partir à la rencontre du peuple « Njemps ».

La ville portuaire de Mombasa et ses attraits

Après avoir exploré les lacs Bogoria et Baringo, j’ai décidé de rejoindre la ville portuaire de Mombasa. Sur place, je découvrais un grand port commercial où transitent des cargos du monde entier et des boutres traditionnels swahilis. Je passais également des moments de détente balnéaire sur les magnifiques étendues de sable de ce lieu.

Sur les plages, j’étais ravi de faire de la planche à voile, de la plongée sous-marine et du jet ski. En même temps, j’étais fasciné par les récifs coralliens et les fonds marins où se réfugient diverses espèces de poissons. Outre cela, j’ai flâné dans les ruelles de cette métropole pour admirer diverses maisons coloniales des années 30. Je n’ai pas non plus manqué de visiter le Fort Jésus qui domine la ville. Ce site historique, construit  entre 1593 et 1596 par les Portugais, a été inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011.