Les globe-trotters qui recherchent le dépaysement à travers la découverte de la faune et la flore africaine sont invités à se rendre en Namibie. Cette contrée située au sud-ouest du continent noir attire plusieurs milliers de voyageurs adeptes de l’écotourisme chaque année. Il faut savoir que ce pays regorge de sites naturels exceptionnels où l’on peut s’adonner à des safaris photos. Pour découvrir toutes les aires protégées du territoire, il faudrait effectuer plusieurs voyages en Namibie. Alors, pour commencer leurs aventures, les routards pourront visiter le parc national de Mudumu qui se situe près de la zone frontalière avec le Botswana. À titre d’information, la réserve couvre une superficie d’environ 737 km². Elle constitue un lieu clé pour la migration de nombreuses espèces animalières, notamment les oiseaux. Parmi les spécimens aviaires que les bourlingueurs pourront voir sur place, il y a, entre autres, l’aigle-serpent, le bec-en-ciseau africain ou encore l’aigle pêcheur d’Afrique. Les bourlingueurs auront aussi la chance d’observer des mammifères comme les suricates, les hyènes tachetées, les hippopotames, les zèbres de Burchell, les élans communs, les lions, les girafes, etc.

Des instants magiques à vivre dans le parc national d’Etosha

Une fois que les estivants auront terminé leur visite dans le parc national de Mudumu, ils sont invités à poursuivre leur voyage en Namibie dans une autre aire protégée. Les amoureux de la nature peuvent notamment aller dans l’aire protégée d’Etosha qui se situe au nord du territoire, plus précisément, dans la région de Kunene. Le site en question est apprécié par les amateurs d’ornithologie, car il abrite plus de 340 espèces d’oiseaux, dont le bateleur des savanes, le vautour africain, le calao à bec jaune ou encore l’achétopse à flancs roux. Mis à part les oiseaux, la réserve constitue, bien évidemment, un refuge pour des mammifères tels que le zèbre de montagne, le gnou bleu, l’écureuil de terre du Cap, l’impala à tête noire, la mangouste rayée, le chacal à chabraque, le gemsbok, le renard à oreille de chauve-souris et bien d’autres encore.

Une visite mémorable au parc transfrontalier du ?Ai-?Ais/Richtersveld

S’il y a une adresse qu’il ne faut pas manquer lorsque vous voyagez en Namibie, c’est le parc transfrontalier du ?Ai-?Ais/Richtersveld. Ce dernier est assez vaste, car sa superficie est estimée à environ 6 045 km². Comme son nom laisse entendre, il est situé entre 2 territoires, la Namibie (bien entendu) et l’Afrique du Sud. Le monde connaît ce site grâce son importante collection de plantes, dont le tiers n’est visible que sur les lieux. Hormis les végétaux, la réserve abrite de nombreuses espèces animalières telles que l’agrobate du Kalahari, le calao à bec rouge, le daman du Cap, le lynx du désert, le springbok et tant d’autres encore. En outre, la balade au cœur du canyon de la Fish River constitue une des activités incontournables dans ce parc transfrontalier.