Plus d’un particulier ou d’une entreprise reconnaissent l’impact négatif des spams tant dans la sécurité de leurs activités en ligne que dans la disponibilité de leurs bandes passantes. C’est pourquoi, les enseignes se spécialisant dans la conception de logiciel anti-spam s’ingénient à en concevoir de plus en plus performants. Dans le dédale des offres disponibles, le choix peut pourtant s’avérer difficile pour les utilisateurs. Comment en choisir le bon ? Quels critères prendre en compte ? Les réponses.

Selon son fonctionnement

Il existe actuellement 3 types de logiciel anti-spam ou anti-malware. Le premier est celui qu’on installe sur chaque poste de travail afin de sécuriser respectivement les boîtes mail de son utilisateur. Dans ce cas, les spams arrivent à leur destination, mais à l’utilisateur de les trier un à un pour en dégager les faux-positifs.

Le second regroupe les solutions anti-spam ou les solutions appliance qu’on installe sur le serveur messagerie de l’entreprise ou en amont, de celui-ci. Elles assurent le filtrage des e-mails avant même leur arrivée sur le réseau de l’entreprise. Aucun risque donc que les spams atterrissent dans les boîtes mails des postes de travail, chaque collaborateur pouvant ouvrir en toute sécurité la sienne.

Le dernier regroupe enfin les logiciels anti-spam externalisés qui évitent aux entreprises de devoir procéder à une installation dans leurs structures informatiques, libérant du coup leurs bandes passantes pour d’autres tâches.

Suivant les avantages offerts

Il importe donc d’opter pour l’anti-spam dont les avantages offerts répondent aux besoins de l’entreprise. Le logiciel anti-malware qu’on installe sur chaque poste de travail est généralement gratuit, donc n’obligeant pas à s’acquitter de quel frais que ce soit. Il présente cependant quelques inconvénients dont le manque de certaines données relatives au protocole SMTP et l’obligeance pour les utilisateurs de toujours regarder dans le dossier Spam de leur boîte e-mail pour y distinguer les faux positifs.

Les solutions anti-spam installées sur le serveur de messagerie évitent par ailleurs d’en installer sur tous les postes de travail, donc libèrent la bande passante interne et permettent de vérifier la conformité du protocole. L’entreprise qui s’en sert peut aussi les personnaliser selon ses besoins. Par contre, son usage requiert l’utilisation d’un logiciel ou d’un matériel supplémentaire, de même pour les ressources indispensables à cette installation, les mises à jour, etc.

Le dernier, l’anti-spam externalisé sécurise par contre la structure toute entière de l’entreprise, car limitant les flux y entrant. Sa mise en œuvre s’effectue aussi en un minimum de temps, et aucune autre installation ni ressource supplémentaire n’est requise.

Selon sa facilité d’usage

Cette dernière solution s’avère ainsi être la plus facile d’usage, car tout en allégeant la bande passante et le serveur de messagerie de l’entreprise, est apte à vérifier la conformité de protocole SMTP. Pour cause, nul besoin de l’installer sur toutes les postes existants, donc d’encombrer avec le réseau interne.

Altospam en est une, qui à elle seule, intègre 16 technologies dont 6 anti-virus, des services anti-relayage, anti-scam, anti-phishing, anti-pub et un autre protégeant contre les attaques par déni de services… Elle assure une protection sans faille à votre messagerie électronique tout en la rendant entièrement disponible pour vos e-mails très importants. C’est pourquoi, il est conseillé de miser sur la plateforme qui permet de telecharger antivirus à la hauteur de ses besoins, car satisfaisant à ses exigences.