Quel est le métier de photographe d’architecture ?


Ce professionnel de la photographie est chargé spécialement par les prestataires en bâtiment et travaux publics pour prendre des photos bien à point de leurs réalisations. Il peut s’agir d’œuvres d’art, de créations artistiques privées ou publiques que les réalisateurs veulent immortaliser sur photos. Comment cet artiste en clichés photographiques opère-t-il dans son domaine ? Voyons de plus près de quoi il en retourne.

Quelles sont les prestations de ce photographe

Un photographe architecture est un artisan dont la tâche principale et de projeter sur photos les prises de vues d’un ouvrage, d’un chef-d’œuvre ou d’un bâtiment réalisé par un maitre d’œuvre. Le but pour cela est d’avoir de nombreux clichés visant à rehausser ces réalisations qui serviront de photos destinées à orner un album, brochures, etc. Ceux-ci serviront alors pour faire office de publicité dans les journaux, les magazines ou les sites spécialisés…


Cet artiste en photographie utilise tous ses talents pour présenter les réalisations du maître de l’ouvrage sous de meilleures conditions et les valoriser au plus haut point. Il utilise pour cela toutes les techniques qu’il a acquises au cours de ses expériences et selon ses propres initiatives. Lui seul sera en mesure de prendre les décisions concernant les angles de vue, la luminosité, etc., à employer pour produire le meilleur rendu.

Comment travaille-t-il ?

Habituellement et comme toutes les professions libérales, il travaille sous la commande d’un client qui le contacte directement ou indirectement pour un contrat déterminé. Le photographe architecture propose alors un rendez-vous d’affaires afin de discuter sur les modalités de la tâche à accomplir. Comme le métier n’est pas encore réglementé, le prix des prestations varie grandement d’un artisan à un autre, il est alors conseillé de bien choisir son artisan en qui confier une tâche.

Beaucoup de précautions doivent être prises lors de ce choix puisqu’en cas d’inexpérience dans le domaine, ce sera l’effet inverse qui pourra se produire avec tous les désagréments qui suivront ! Ce professionnel doit être capable de faire des prises de vues très réalistes sous différents angles, ceci dans le but de masquer des défauts ou des éléments indésirables. Grâce à sa pratique sur terrain, quel que soit le sujet à mettre en évidence, celui-ci va rehausser l’ensemble d’un cliché. Il est évident que l’avis des clients compte beaucoup pour espérer être rémunéré grassement !

Quels sont les matériels utilisés ?

Précisons avant toute chose que les matériels utilisés sont assez onéreux et pas à la portée de tous. Outre les appareils photo numériques (ou du genre HDR), ce professionnel a besoin de travailler avec une chambre photographique, afin de produire des tirages précis sans déformation de ses prises de vues. L’utilisation d’un trépied avec bulle permet de garder l’horizontalité de l’objectif quel que soit l’angle de prise, ce trépied peut comporter une rotule à crémaillère micrométrique. Le cadrage des clichés sera alors précis au millimètre près !

Divers objectifs techniques sont aussi indispensables, comme un objectif à décentrement qui garde le boîtier de l’appareil photo droit même si l’objectif est décalé. Cet objectif corrige alors les prises déformées par un objectif standard.


Tina

Laisser un commentaire

Next Post

Offrir une gerbe de fleurs lors d'un enterrement

mar Août 7 , 2018
Vues : 0 Lors de funérailles, on offre traditionnellement des fleurs pour rendre hommage au défunt et témoigner sa sympathie à la famille. Les gerbes de fleurs peuvent être une excellente idée pour accompagner les proches du défunt dans ce moment difficile. Celles-ci symbolisent à la fois la renaissance du […]